24 élèves du groupe « euro » de la classe de Première S3 se sont rendus à Reykjavik du 15 au 23 mars 2019, à l’initiative de leur professeur de SVT et de DNL, M. Gérard, et de leur professeur d’Histoire-Géographie et d’EMC, M. Ollivier.

Pierrick lisant à ses camarades un extrait du roman islandais “L’Île” avant la visite de deCODE genetics.

Conférence en anglais à deCODE genetics.

Ce troisième échange avec le lycée Verzlunarskoli de Reykjavik a été préparé depuis le mois d’octobre sous forme de cours, de recherches et d’exposés sur l’histoire, la géographie et la géologie de l’Islande ainsi que sur les spécificités de la société islandaise. Il a permis aux élèves d’être accueillis dans les familles de leurs correspondants, de pratiquer la langue anglaise et de découvrir le mode de vie islandais. Ils ont pu également assister à des cours de français, d’anglais, de mathématiques et de design et comparer les deux systèmes éducatifs.

Matthieu lisant à ses camarades un extrait de la saga “Njall le brûlé” sur le site de Thingvellir.

Sur le site de Gunhuver, aux abords des sources chaudes.

Visites de sites naturels spectaculaires de Geysir (nom qui a donné le mot geyser), des cascades de Gullfoss (« la chute d’or »), de l’Althing de Thingvellir, premier parlement européen tenu par les Vikings dès 930 et quelques autres sites géologiques d’importance étaient au programme en alternance avec les visites du Musée national et du Musée de la fondation de Reykjavik (en 874). Ces élèves de la filière scientifique ont pu aussi visiter l’entreprise deCODE genetics, qui étudie les particularités génétiques de la population de cette île qui a vécu longtemps coupée du monde, et l’usine géothermique d’Hellisheidi, une des plus importantes du monde. Enfin, l’art pictural a été abordé lors de ce séjour : après avoir découvert des œuvres du peintre Kjarval (1885-1972), premier peintre islandais à avoir eu une reconnaissance internationale, les élèves ont apprécié la belle rencontre avec le peintre Thorri Hringsson qui les a accueillis dans son atelier du port de Reykjavik : il s’est entretenu avec eux, en anglais, en répondant à leurs questions à propos du rapport entre la nature islandaise et son art.

La rencontre avec le peintre Thorri Hringsson dans son atelier.

Les élèves sont rentrés en France, ravis de leur séjour, avec beaucoup d’informations et de documents. Ils préparent une restitution qui sera notamment présentée lors de la venue de leurs correspondants islandais et de leurs professeures de français et d’anglais en septembre 2019.